6 femmes qui ont marqué l’histoire et qui prenaient du CBD.

6 femmes qui ont marqué l’histoire et qui prenaient du CBD.

Sainte Hildergarde von Bingen

Hildegard von Bingen, la célèbre religieuse allemande est née au 12ème siècle. Elle produisait elle-même son chanvre dans les jardins de son monastère. Autrice et phytothérapeute, elle relate dans son livre Physica, le fort potentiel du chanvre pour des traitements médicinaux.  Elle le conseille notamment pour les douleurs au ventre et les maux de têtes.

Hatchepsout

Hatchepsout est une des premières femme pharaon de l’Egypte ancienne. Au temps de l’Egypte Antique, le chanvre était utilisé pour minimiser les contractions de la grossesse et permettre une mise au monde plus en douceur d’un enfant. La plante était alors utilisé sous forme brute et d’huile pour la peau.

La reine Victoria 

La reine Victoria d’Angleterre était déjà à cette époque la plus grande consommatrice de cannabis médicinale. C’est un de ses médecins royaux, William O’Shaughnessy qui lui suggère une toute nouvelle approche pour se soigner de ses maux. Il lui prescrit une teinture et des huiles de cannabis: Le cannabis Indica. Ce nouveau traitement permettra alors à la reine Victoria de soulager ses règles douloureuses. 

Maya Angelou

Maya Angelou est une écrivaine et militante américaine du 20 ème siècle. Dans ses écrits, elle relate ses expériences de la plante verte. Dans une de ses autobiographie, elle écrit les sensations que lui prodigue le cannabis pendant un dîner avec des amis. Elle dira  « Marcher dans la rue devient une aventure, manger un bon repas devient un divertissement, et jouer avec mon fils devient drôle. »

Louisa May Alcott

Louisa May Alcott est une romancière américaine, notamment connue pour son roman les 4 filles du Dr March. Dans une nouvelle dont elle est l’autrice elle raconte la relation d’un couple quand l’un des membres est constamment sous l'emprise de THC.  Rose ne parviens pas à se lâcher dans son couple et s’en remet à un spécialiste. Pour récupérer son couple, le docteur leur conseille de manger plusieurs bonbons dont certains sont fourrés au cannabis.

La nouvelle se termine avec Rose qui parvient enfin à aimer son mari.

Margaret Mead

Margaret Mead est une anthropologue américaine qui déclara au Sénat en 1969 que le cannabis devrait être légal. « Le cannabis n’est pas nocif tant qu’il n’est pas consommé de manière excessive. » dira t-elle. Lors de ses apparitions publiques elle dénoncera la prohibition sous un angle jusqu’à la encore jamais vu. Selon elle, l’interdiction du cannabis provoquait des fractures sociales importantes entre les différentes générations.

All comments